Notice: Undefined variable: imgs in /home/www/32a5ae25a3fffbb239f236f6339800c2/web/plugins/content/yestravel/yestravel.php on line 250

De 711 à 1492, le califat d’Al-Andalus régnait sur l’Espagne. Aujourd’hui encore, son héritage se retrouve à Grenade et Cordoue.


Au sud de l’Espagne, l’Andalousie regorge de merveilles. Prenez Cordoue : première capitale de l’émirat, elle le restera pendant trois siècles. Autant dire qu’elle est au cœur de l’histoire de son pays, un carrefour des cultures chrétienne, islamique et judaïque. En témoigne son édifice le plus emblématique, sa fameuse mosquée. Vous y accédez par l’agréable patio des orangers. Mais c’est à l’intérieur que la magie opère: les colonnades ouvrent la mosquée tandis que les mosaïques de la salle de prière et du mihrab (niche censée indiquer la Mecque) en sont le chef-d’œuvre. En réalité, le mihrab pointe au sud, comme à Damas où est né Al Hakam II qui en ordonna la construction. Plus étonnant, en plein milieu de la mosquée s’élève une cathédrale baroque, dont Charles Quint aurait déploré la construction en ces mots : 'Vous avez détruit ce que l’on ne voyait nulle part pour construire ce que l’on voit partout.' Le mélange des genres est pourtant tout à fait unique.

Bien sûr, limiter Cordoue à sa mosquée serait une grave erreur. L’Alcazar des Rois Chrétiens marie les architectures romaine, wisigothe et arabe de ses fondations à ses quatre tours d’enceinte. Derrière la citadelle s’étendent des jardins colorés et des bassins à vous couper le souffle. L’une des plus vieilles synagogues se trouve également dans le quartier juif.

Grenade quant à elle est la dernière ville à être tombée entre les mains des Rois Catholiques. Cela vous situe l’ampleur du ravissement qui vous y attend… L’Alhambra en représente sans doute le plus beau joyau et témoigne de l’évolution architecturale intra-muros. Ce palais érigé au 9e siècle fut le dernier bastion arabe jusqu’en 1492. En-dehors des murs de la citadelle, le Generalife est une autre villa d’exception. Le complexe architectural, succession de patios et palais, accueillait les rois musulmans pour des repos mérités. Les jardins vous ébahiront au premier coup d’œil. Sans doute encore au dixième…

Au pied de la butte où se situe l’Alhambra, la cathédrale massive en impose avec ses dorures. Elle abrite d’ailleurs les cercueils des Rois Catholiques. Enfin, prenez le temps de déambuler dans le quartier de l’Albaicin. Faisant face à l’Alhambra, c’est l’ancien quartier juif, aux maisons blanches et aux ruelles étroites. Le mirador de la place San Nicolas offre une vue imprenable pour un dernier au revoir à l’Alhambra.

 

À DECOUVRIR AUSSI

A Cordoue :

  • Traversez le pont romain pour admirer le coucher de soleil sur la mosquée de Cordoue. Moment romantique garanti !
  • Si vous avez un peu de temps, ne manquez pas Madinat al-Zahra. Cette ancienne ville-palais, située un peu à l’ouest de Cordoue, est aujourd’hui un site archéologique éblouissant.

A Grenade :

  • Profitez d’un concert de flamenco dans le Corral del Carbón, ancien caravansérail du 14e siècle, et succombez à l’ambiance chaleureuse d’une douce soirée d’été.
  • Moment détente dans le hammam Al-Andalus avec ses trois bassins d’eau tempérée, chaude puis froide. Si vous ne vous accordez ce moment qu’une fois, faites-le à Grenade !
  • Grenade est une ville jeune et dynamique. De nombreux graffitis la parsèment. Nous ne parlons pas de tags sans âme posés à la va-vite, mais bien d’art réfléchi et inspirant. Profitez d’une après-midi pour déambuler dans les rues à la recherche de ces merveilles !

BON A SAVOIR

Evitez les mauvaises surprises à l’Alhambra en réservant bien à l’avance ! Par ailleurs, préférez la matinée, plus calme pour les visites. Demandez-nous conseil à l’agence.

Les températures en plein été peuvent s’avérer étouffantes. Privilégiez les périodes avril-juin ou septembre-octobre: non seulement les températures sont plus agréables, mais la ville est aussi plus animée.

L’Andalousie et la gastronomie, c’est une longue histoire d’amour. Inutile d’encore présenter la spécialité de la région par excellence, le gaspacho, soupe de légumes froide. Originaire de Cordoue, le salmorejo est un gaspacho plus épais et moins froid. Autre variante, l’ajoblanco: comme son nom l’indique, cette soupe blanche se cuisine à base d’ail, amandes mondées, mie de pain et huile d’olive. Plus consistant, le puchero est un bouillon de viandes diverses (bœuf, porc, mouton, poulet) avec pois chiche et pommes de terre, typique de la région. Enfin, de nombreux vins (notamment blancs) valent la dégustation.